Psychothérapie de l’enfant

Qu’est-ce que la psychothérapie de votre enfant ?

L’enfant est un être en construction et l’espace thérapeutique va consister à accompagner l’enfant dans son devenir au sein de sa famille. L’accompagnement des parents est très important. L’enfant ne renoncera à ses symptômes que s’il sent que ses parents lui autorisent ce changement. Les symptômes disparaissent au fur et à mesure que les émotions se déplacent sur les supports thérapeutiques. Cela peut aller assez rapidement parfois (quelques séances).

Les psychothérapies d’enfants sont différentes de celles des adultes d’une part parce que l’enfant est dépendant matériellement et psychiquement de ses parents ; d’autre part, parce que sa façon de penser est différente de celle de l’adulte. Il convient de lui permettre de « dire » avec des outils à sa portée. (Tels que le jeu et le dessin par exemple).

C’est pourquoi une thérapie d’enfant est parfois difficile à comprendre pour les parents car ce qui y est fait n’est pas forcément « sérieux » contrairement en général à la raison pour laquelle l’enfant suit une thérapie.

Dans une séance de thérapie d’enfant, on joue, on dessine…………… le « jeu » est révélateur du « je » de l’enfant. Et c’est les questions du thérapeute, son ressenti qui va donner du sens à ce que l’enfant est en train de dire par le jeu ou le dessin. Le thérapeute interprète en fonction de ce qu’il voit mais surtout de ce qu’il ressent

C’est aussi la relation au thérapeute qui va être importante. Que l’enfant puisse faire confiance en l’adulte, qu’il puisse se sentir compris dans sa souffrance sont aussi des choses très réparatrices.

Le thérapeute est un tiers par rapport à la famille et l’espace thérapeutique est un espace neutre, décloisonné de son quotidien. Le praticien est tenu au secret professionnel, mais l’enfant peut parler de ce qui se passe pendant la séance à qui il veut.

De même le lieu thérapeutique est un lieu qui va permettre aux parents ou/ et à la fratrie de dire des choses à l’enfant qui sont importantes pour lui. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas ce qui est fait ou ce qui est dit qui est traumatique, c’est ce qui n’est pas fait et ce qui n’est pas dit. L’enfant à besoin d’entendre les choses qui le concerne car de toute façon même si ce n’est pas dit, l’enfant le sait inconsciemment, il le sent mais il sent aussi que c’est un secret et c’est cela qui va le faire souffrir et développer des symptômes.

Le thérapeute est garant du cadre de la séance et protège l’espace thérapeutique de l’enfant. Tout ce qui concerne l’enfant peut être dit devant lui du moment que c’est fait dans le respect et l’intérêt de l’enfant.

D’une manière générale, les premières séances se passent avec les parents et l’enfant. L’objectif est d’exposer la situation, les difficultés de l’enfant et pour le thérapeute d’avoir quelques éléments de l’histoire familiale. Ensuite les séances se déroulent avec l’enfant, ), les parents peuvent être reçus à certains moments de la psychothérapie.

Je mobilise en général les ressources de l’enfant, elles sont nombreuses et aussi les spécificités de la famille en m’appuyant sur le récit de vie, le génogramme…

Les commentaires sont clos.